Suivre

©2019 par Planeurs en Creuse. Créé avec Wix.com

LE PLANEUR

Nous allons vous présenter la strucure d'un planeur, ses commandes ainsi que ses instruments. Puis la base sur l'aérodynamique : pourquoi et comment le planeur vole.

LA STRUCTURE DU PLANEUR

Le planeur est un aéronef à voilure fixe, il est donc plus lourd que l'air et peut voler grâce à ses ailes.

La structure du planeur est composée de différents élements :

 

- deux ailes qui possèdent des ailerons en bout d'aile pour jouer sur l'axe de roulis en bougeant le manche à balais à gauche ou à droite, puis, des volets de courbure qui ne sont pas obligatoire mais qui peuvent aider le planeur dans des situtations délicates ( décollage, atterisage, montée dans les thermiques ...) en rendant le profil plus creux, ce qui a pour effet d'augmenter la portance. Les ailes peuvent être en fibre ou en bois et recouvertes de toile ( particularité des planeurs anciens ).

- Un fuselage ou se trouve le cokptit avec le pilote, il peut être en fibre, en bois et peut avoir diffrentes formes ( ovales, rondes, conique ...). Le fuselage possèd égelement un train d'atterissage ( fixe ou rentrant ) qui est souvent situé juste devan les ailes et qui est sous la forme d'une seule roue. Un patin ou une roue est aussi placé à l'arrière du fuselage pour le roulage et éviter de dégrader la structure.

Pour finir, derrière ce fuselage, il y a la gouverne de dérive qui sert à jouer sur l'axe de lacet, cette commande est activé par les palonniers.

- La dernière pièce du planeur est la profondeur, située sur la dérive, elle possède la gouverne de profondeur, qui joue sur l'axe de tangage et qui actionné en poussant ou en tirant le manche à balais.

struture d'une aile et d'un fuselage

structure d'une aile en fibre

axe de roulis

axe de lacet

axe de tangage

AUTRES COMMANDES :

commande de largage câble : c'est une poignée jaune qui sert à larguer ou accrocher le câble de remorquage ou de treuillée.

le compensateur : poignée réglable verte, le compensateur sert à diminuer un effort sur le manche sur l'axe de tangage pour le confort du pilote et la précision du pilotage ou pour maintenir une assiette de vol.

larguage verrière : poignée rouge qui sert à décrocher la verrière automatiquement si le pilote doit s'évacuer du planeur en cas de problème.

LES INSTRUMENTS DE VOL

Les instruments de vol permettent au pilote de piloter son aéronef en sécurité grâce à la connaissance de paramètres de vols essentiels que nous allons voir.

  • La radio : elle permet de communiquer au autres utilisateurs que l'on soit en vol au ou sol, par exemple pour le décollage ou l'aterrissage. Elle permet également de communiquer avec les organismes de contrôle aérien (tours de contrôle ... ) pour obtenir des autorisations.

  • Le transpondeur : Il permet de donner des informations sur le planeur aux organismes de contrôle ( radars .. ) comme l'altitude, l'imatriculation et le cap.

  • Le GPS : ou calculateur de vol, il est très utile en compétiton ou en circuit pour connaître la meilleure vitesse à laquelle voler, et prévoir la suite du vol sur le long terme.

  • Le badin : ou anémomètre, il permet de connaître la vitesse par rapport à l'air du planeur en comparant les pressions, son unité est le km/h.

  • le variomètre : il permet de connaître la vitesse verticale du planeur, cela est très utile lors de la recherche de courants ascendants et donc lorsque nous voulons éviter les courants descendants ( il permet donc d savoir dans quelle type de masse d'air nous nous trouvons ). Il est gradué en m/s.

  • L'altimètre : il permet de connaître l'altitude du planeur par rapport à un repère, nous en utilisons deux

     - le sol : ce calage sert très rarement car nous nous en servont juste pour les vols locals mais il est déconseillé

     - le niveau de la mer : appelé QNH, ce calage permet de voler à plusieurs en communiquant facilement car      nous nous exprimons par rapport au même repère. Cet instrument est gradué en mètre.

     

LE PRINCIPE DU VOL

Le vol en planeur est possible grâce à des forces physiques élementaires, nous allons vous présenter ces forces très simplement pour vous permettre de comprendre le vol.

A partir du moment où le planeur est devenu autonome, il possède 4 forces :

- son poid, qui est perpendiculaire au sol et ui va l'entrainer vers ce dernier.

 

- la résultante aérodynamique qui s'oppose au poid pour qu'il y ait un équilibre, elle est crée en partie par la portance des ailes qui est due au passage de l'air sur le profil qui va entrainer une dépression sur le dessus de l'aile et une pression en dessous.

 

- la trainée, qui est la force parralèle à l'axe horizontal du planeur qui "freine" le planeur. Cette force est due au frottement de l'air sur la structure du planeur.

 

- la traction : c'est une force qui n'est pas vraiment existante car rien n'attire réellement le planeur vers l'avant pour contrer la trainée. Pour "créer" une traction, le planeur doit piquer légèrement vers le sol  : c'est pour cela que le planeur descend légèrement en vol pour garder sa vitesse.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now