Suivre

©2019 par Planeurs en Creuse. Créé avec Wix.com

LE PRINCIPE DU VOL EN PLANEUR

Après avoir décollé et devenu totalement autonome, le planeur, qui est un aéronef sans moteur, doit pour se maintenir en l'air le plus longtemps possible ou pour faire de la distance, trouver des courants ascendants.

Ces courants se matérialisent de 3 manières différentes que nous allons découvrir.

LES ASCENDANCES THERMIQUES

Ce type de thermique est le plus souvent exploité en plaine et est celui qui est le plus courant. Son principe est simple : lorsqu'un champ, un village est réchauffé par le soleil, l'énergie produite par ce réchauffement va être reflétée en grande partie et va s'élever en l'air car l'air chaud monte.

 Cela va créer un "cylindre" d'air chaud où les planeurs vont pouvoir monter en faisant des spirales à l'intérieur, mais, seulement si la vitesse de montée de l'air est supérieure au taux de chute du planeur.

 

Ces ascendances ont des diamètres de l'ordre de quelques dizaines de mètres en général. Elles

vont pouvoir être repérées par les pilotes de deux manières :

- lorsque l'air est suffisament humide, lorsqu'il va prendre de l'altitude, cet air va arriver à

saturation d'eau et cela va créer un nuage appelé cumulus qui montre l'endroit où se trouve

l'ascendace ainsi que son sommet.

-lorsque cet air est sec, les cumulus ne peuvent pas se former et il n'y aura donc pas de 

nuages, la recherche des ascendances est donc plus délicate, il faut aller au dessus de

zone à fort contraste où il y a possiblement une ascendance de formée ( village, carrière, champ de blé ...); ces thermiques sont appelées thermiques pures.

Pour finir, ces thermiques peuvent avoir un plafond ( hauteur maximum ) de 300m à plus de 3400m.

LE VOL DE PENTE

Une autre possibilité de prendre de la hauteur sans moteur est le vol de pente, cette pratique est quasiment inexploitable dans nos régions de plaine car ce phénomène va se créer avec la présence d'une montagne ou d'une pente assez conséquente.

Le vol de pente est donc une pratique qui se pratique en grande partie dans les régions montagneuses comme le Jura, les Pyrénés et bien sûr, les Alpes.

 

Ce phénomène se créé lorsque le vent est perpendiculaire à la pente, il va alors remonter verticalement au contact de la paroi et va donc créer un mouvement d'air appelé dynamique qui va pouvoir faire monter les planeurs. Pour l'exploiter, le pilote va faire des allers retour le long de la pente, il peut ainsi naviguer de pente en pente et ainsi parcourir de longues distances comme a la Cordilièe des Andes où de nombreux recors ont été battus.

 

Pour finir, contrairement au vol thermique, le vol de pente va permettre de rester en l'air aussi longtemps que le vent persiste et, de cette manière, de nombreux pilotes ont réussis à rester en l'air pendant 48h !!

LE VOL D'ONDE

Pour finir sur les différents moyens de prendre de l'altitude et de faire de la distance en planeur,

il existe le vol d'onde : c'est le type d'ascendances le plus "spécial" car le plus rare.

En effet, l'onde est un phénomène qui se produit lorsqu'un relief est positionné sous un certain

angle par rapport au vent et provoque une ondulation du mouvement de l'air ou lorsque les vents

ont une direction différente dans les tranches d'altitude, le vent aux plus hautes altitudes va

"onduler" sous l'effet du vent des altitudes inférieures qui forme comme un relief. 

 

Ceci va pouvoir être exploité lorsque le pilote se place perpendiculairement à la pente et dans

la zone où l'air ondulé monte en décrivant des huits pour rester dedans.

 

Avant de rentrer dans l'onde, le pilote doit prendre de l'altitude dans les "rotors" qui sont en dessous de l'onde et qui est une zone extrêmement turbulante. Au contraire, dans l'onde, l'air est laminaire et les vitesses de montées peuvent atteindre des valeurs 2 fois plus grandes qu'en plaines et les altitudes peuvent êtres équivalentes à celle des avions de lignes ( 10 000m ), dans nos régions, le maximum est 6 000m.

Pour finir, l'onde est souvent repérée grâce aux venticulaires qui sont des nuages "coiffés" par le vent, ils ont donc une forme assez spéciale.

lenticulaire

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now